Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Darkstar le Mar 28 Juin - 11:52

Darkstar a écrit:
Background de faction Crips

Amérique du sud – Sud du Belize – District de Toledo – Ville dévastée de San Pedro Columbia – Ancienne station de radio de Toledo Wave .

23 Oct 2000 – 4.45 PM Heure locale.

Un gros beat de Hip-hop californien couvre quelque peu les conversations. Six hommes vêtus de bleu sont disposés sur des fauteuils de fortune, dans un hangar passablement isolé. Partout, la pluie trouve un moyen de s'écouler...

Un peu à l'écart des autres, une femme regarde lascivement à travers une fenêtre sale. Une certaine aura semble émaner de sa personne, même si cette particularité vient probablement du Desert Eagle qui pend à son ceinturon.
A ses côtés, se tient un homme, au regard acéré comme un couteau de combat. Tous deux ont le regard qui se perd au loin, à travers les vitres sales et craquelées, jusque dans les ténèbres de la jungle toute proche...

"Personne ne l'a vu depuis qu'il est parti fouiner vers les magasins, ce matin. C'est bien ça ?" La voix de la femme résonne comme un coup de tonnerre dans ce hangar. Tous les hommes se tournent vers eux afin de suivre cette conversation.

"Ouais." réponse laconique de l'homme à côté d'elle, qui semble plutôt être fait pour l'action que pour la diplomatie.

Un reniflement, une toux. Un certain malaise s'est installé dans le grand espace. Au bout d'une poignée de seconde, un nouvel arrivant fait son apparition depuis une mezzanine au fond du hangar, puis descend un escalier métallique en direction du groupe qui fume des cigarettes de contrebande affalés dans les fauteuils...


"Toujours pas d'émission, je sais pas ce qui se passe, mais c'est un putain de merdier !".

"Fait chier..." répond un porto-ricain au crâne rasé."Depuis que ces enculés de rastas nous ont étalé, plus moyen de passer du bon rap sur les ondes dans ce bled pourri."


"On va finir par devenir fous." résume un autre, tout en allumant une énième clope.

La femme s'éloigne de l'angle ou elle se trouvait et rejoint le groupe, assis en rond autour d'un dévidoir de bois vermoulu qui leur sert de table.

"Bientôt on aura notre revanche. Mais aujourd'hui ils sont trop nombreux face à nous, c'est bien trop risqué. Lorsque nous aurons reprit des forces, recruté quelques nouvelles têtes et récupéré un peu de matériel, nous pourrons envisager quelque chose. Mais pour l'instant, je vous interdit à tous de vous éloigner sans mon autorisation." puis en désignant son acolyte au regard sombre "et je saurais faire appliquer ce point précis, soyez-en sur les enfants...".

Sur ces paroles, chacun se renferme sur soi. La tension est palpable, l'air vicié par les pensées sombres. La fumée des cigarettes monte vers les hauteurs du hangar, sur lequel la pluie tambourine sans interruption.


Plus tard dans la journée, la femme et son acolyte discutent seuls dans un bureau dévasté. Une bouteille de rhum à moitié entamée trône sur le plan de travail. Par la fenêtre entrouverte, la pluie s'immisce discrètement et s'étale par terre en une flaque d'huile graisseuse.

La voix de l'homme résonne dans la pièce enténébrée : "Des paysans ont vu des jeeps de La Junta traverser le passage de la Cuenta, à côté de Salvio Alegre. Ces témoins affirment qu'emilio était avec eux."

"On peut donc le considérer comme perdu..." répond tristement la femme.

L'homme poursuit, comme pour lui seul : "Ces garifunas ont beau être défoncés, ils ont toujours le sens des affaires, semble-t-il. Chris est persuadé que ce sont eux qui ont mit la main sur emilio et qui l'ont vendu à ces enfoirés de guatémaltèques de La Junta." Puis il se sert un bon verre de rhum brun, auquel il ajoute quelques quartiers de citron qui trainaient dans une coupelle à côté.

"Paix à son âme."

"Paix à son âme..."

L'homme s'envoie une bonne lampée, puis s'allume une cigarette. La femme s'adresse à lui : "On ne pourra pas tenir très longtemps dans ces conditions. Cette putain de jungle est foutrement hostile, l'ouragan a tout dévasté et ces connards nous on chassé ; il va falloir attendre un coup de chance pour redistribuer les cartes...".


__________________________________



Darkstar

Messages : 654
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Darkstar le Mar 28 Juin - 11:53

GreenSquad-Hyane a écrit:Bon voilà déjà une base pour moi et Rhum1.
Pas facile de coller sur le background de Wanda étant donné qu'on a pas d'infos du pk du comment elle est devenue notre chef...

Caine est un jeune homme de 24 ans. A la mort de ses parent, quand il était encore enfant, il part vivre à Watts, un quartier de Los Angeles situé dans le South Los Angeles (Historiquement, dans ce quartier vie majoritairement des Afro-américains. Déjà en 1965 et plus récemment en 1992, le quartier a été le théâtre d'importantes émeutes raciales). Logé chez ses grands-parents qui tentent de lui inculquer des valeurs d'humilité et de respect inspirées de la bible, Caine va au lycée et est plutôt bon élève, ce qui lui permet de décrocher son diplôme. Parallèlement à cela, il est aussi un délinquant accomplie dans le trafic de drogue. Il a apprit cette activité criminelle avec son mentor, Perni, ami de son père. Ce dernier est actuellement en prison.

Caine fréquente la plupart du temps O-Dog, un adolescent impulsif, au comportement criminel ultra violent et insouciant quant à ses actes.
Leur devise...
"I hit one of them and he dropped, the other one ran like a b*tch / J'ai frappé l'un et il s'est écroulé, l'autre a couru comme une sal***."

En Juin 1997, lors une soirée bien arrosée, Caine et O-Dog s'arrêtent dans une petite épicerie de leur quartier pour y acheter quelques bières.
Ils arrivent devant l'épicerie...

Caine- Hé négro! Va y avoir de la meuf ce soir dans ce putin de trou?

O-Dog- Ouais va y avoir une sacré bande de salopes à plus savoir où foutre ta queue! Crois moi j'ai assuré sur ce coup.

Clochard- Vous avez pas une petite pièce pour un pauvre homme au chômage?

O-Dog- Hé dégage connard! Lache nous les burnes merde!

Caine- Haa... Laisse tomber.
Ils entrent dans l'épicerie. Seul le couple(d'origine asiatique) qui tiens le commerce est présent. L'homme est à la caisse alors que sa femme passe le plumeau...

O-Dog- Vous avez fini de nous mater! vous! Je vois pas pourquoi vous faites semblant de faire le ménage!
Fait chier ils croient toujours qu'on va leur piquer quelque chose.
Ils se dirige à la caisse et règle la note.

O-Dog- Putin vous les viet. j'peux pas vous saké.

Le Propriétaire- J'peux dire que je plains ta mère...

O-Dog- Quoi! Qu'est ce que tu dis sur ma mère ?!
Il sort sont calibre, et abat les propriétaires de trois balles chacun avant de prendre la fuite avec la caisse.
Suite à ce dérapage, les deux compères se retrouvent rapidement dans le collimateur des forces de police ce qui les poussent à s’exiler.
Ils décident donc de partir au Sud du Belize dans le district de Toledo afin d'assurer le convoyage de drogue provenant principalement de Colombie jusqu'en Californie(Le Mexique étant majoritairement sous le contrôle du Cartel de Sinaloa, le Belize reste plus sûr).
La situation géographique est effectivement propice aux trafics en tout genres notamment grâce aux quelques contacts qu'ils ont déjà sur place...

__________________________________



Darkstar

Messages : 654
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Darkstar le Mar 28 Juin - 11:53

Background de Wanda

En 1973, née de parents méditerranéens, Wanda revendique fièrement cette culture indépendante et chaleureuse. Son père, un manipulateur notoire, était souvent absent pour affaire. Elle grandit alors auprès de sa mère qui soignait des blessés de guerre qui avaient combattus ou fuis les dictatures du bloc de l'Est. Durant sa jeunesse, elle n'écoutait que les récits de ces anciens résistants. Elle n'a jamais intégré la vie civile.

Après des études en 1998, elle disparu quelques temps mais on retrouve quelques nouvelles qu'elle donnait à sa mère: "...la vie ici est rude. Même si ce pays capitaliste se dit en paix, qu'il se présente comme civilisé, tout n'y est que ruine et chaos. Les trafiquants pullulent en toute impunité et le système les couvre. Un prof en géopolitique qui vient de Colombie, un sacré bourlingueur, m'a transmis des recommandations. Je vais partir là où les choses se passent..."

Un jour qu'elle était à Stalingrad, elle reçu une mauvaise nouvelle: son petit ami qui était en détachement auprès d'une unité d'intervention en Allemagne, ne donna plus signe de vie. Après un long moment d'absence et de silence, elle re-apparaît avec le surnom de Sloan. On retrouve quelques traces de ses activités sur des réseaux indépendantistes en Europe comme en Irlande, Bretagne, Pays Basque, Corse et Catalogne. Il n'agit que partiellement sur des zones de conflits car sa spécialité est plutôt l'infiltration des réseaux (trafic humain, stupéfiant, armes et d'influence).

Vers 2000, Wanda se replie dans des squats (« Warez », communautés en informatique) dans des grandes métropoles d'Amérique du Nord à l'Asie, pour y étudier la mutation des conflits armés, guerres électroniques et de l'information. A cette époque elle ne travaillait que de façon indépendante auprès d'ambassades sur des réseaux politiques et démarches diplomatiques, la protection de chercheurs universitaires en transit sur des zones à risque et le suivi de documents sensibles.

On apprend récemment, sur les restes d'une note trouvée dans un bâtiment ravagé par les flammes, qu'elle travaille désormais avec des groupes armés et en équipe. Dans les restes de ce dossier, rédigé par un agent du MI6, on y lit : "nom ### prénom ### lieu et date de naissance #### ### et connu sous le seul nom de code: Sloan. Engagé comme ###, entraîné au combat de rue et armes blanches. Il a reçu une formation au tir de combat, tests de résistance à la douleur et interrogatoire sur la base D48 (Belfast, Irlande du nord) auprès de l'IRA. Ses atouts: identification de scénarios, vérification des informations et des progressions discrètes avec son unité... Voir les pièces IR3452d et IR3457e comme preuve de sa participation sur une opération qu'il a monté et dirigé en 3 mois. Leurs objectifs: récupérer des chartes républicaines soutenant l'indépendance de l'Irlande. La substitution de ces documents par des agents britanniques du S.I.S avait fait avorté un cessé le feu le 22.08.98. Avec une équipe d'infiltration, il avait coordonnée l'unité en fonction de leurs aptitudes en combat rapproché et avec un artificier, détruisant lourdement des installations militaires britanniques assurant leur fuite. Cette opération s'est effectuée sous le mandat de Sir Charles Dearlove qui a détaché l'agent ### en collaboration avec Interpol, pour retrouver l'auteur de cette action et nettoyer cet affront à la couronne d'Angleterre."

Dans le milieu du trafic, elle frappe désormais là où ça fait mal et détourne ça à son avantage! Sa réputation se met alors en place. C'est ainsi qu'en 2001, elle s'installe au sud du Belize, dans la ville dévastée de San Pedro Columbia, pour développer les affaires d'un cartel et apporter ses compétences techniques et politiques sur cette zone stratégique où les gens disparaissent vite. Elle a confiance dans les aptitudes au combat des CRIPS qu'elle apprend à connaître et se lie d'amitié avec eux. O-Dog devient un frère et Caine son fidèle conseiller. Même si cela semble raviver des douleurs qu'elle pensait enfouies, les CRIPS deviennent sa nouvelle famille.

-------------------- off ambiance --------------------
Wanda s'acharnait sur un ongle depuis un bout de temps. Le regard fixe, levé vers le plafond lugubre du hangar, elle se demandait comment se protéger de ceux qui voulaient les infos qu'... Une ombre venait de surgir devant elle, là sortant de ses réflexions. C'était O-Dog. Il lui lança un regard sombre puis il se mit à rire. Wanda se redressa de sa chaise et dit: "...oui je sais O-Dog. L'ouragan Keith a tout balayé et tu t'inquiètes car ce n'est pas prudent que je sorte seule depuis l'arrivée des Garifunas. Ce satané gang s'empare de notre marché et terrorise la population. Pourtant, il faut aller vérifier le relais radio de Toledo Wave...et organiser une reconnaissance pour voir l'état de la route. Ce sale temps nous isole et nous n'avons pas un état des lieux précis de la situation." O-Dog qui avait un ton taquin, demanda: "si tu pouvais ramener de la bière fraîche au passage, ça ferait du bien. Tu me ressers des tacos, frangine?" Caine qui réfléchissait aussi à la situation rejoignit la discussion: "La zone ne semble pas sûre mais je suis d'accord. Il va bien falloir vérifier les passages. Les autres ont repéré des lumières dans la vallée hier soir, lorsque la brume remonte. Au bruit, ils pensent avoir reconnu un hélico militaire! Ca craint tout ça..." Wanda : "ouais... et faut vraiment trouver un moyen de mettre nos armes et munitions au sec. Avec toutes ces infiltrations d'eau, ça abîme le matos et on passe notre temps à l'entretenir... Faut qu'on bouge les gars!"

__________________________________



Darkstar

Messages : 654
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Darkstar le Mar 28 Juin - 11:54

Neill a écrit:Désolé pour le retard, voici mon background (Dario) ainsi que celui de Skyjet (Tomy).

Dario est né à Punta Gorda, dans une famille pauvre comme il en existe tant dans cette région du Belize. Son éducation n'est pas vraiment une préoccupation majeure pour ses parents.
Il se retrouve donc rapidement laissé à lui même, passant ses journées à errer dans les rues, aux cotés de nombreux autres enfants se trouvant dans la même situation que la sienne.
C'est ainsi que très tôt il se noue d'amitié avec Tomy, qui habite à quelques mètres de chez lui. Ils deviennent rapidement inséparables, se considérant comme des frères.

En grandissant, la situation conflictuelle de la région les rattrape, et ils assistent à de nombreux règlements de comptes entre les membres du gang de leur quartier, les CRIPS, et les gangs rivaux, essentiellement les GARIFUMAS.
Ils sont alors témoins de la mort d'un de leurs camarades de jeu, victime d'une balle perdue « garifumienne ».
Voulant venger sa mort et défendre les leurs, ils décident alors d'intégrer les CRIPS, qui sont en constante recherche de nouveaux membres.

Étant cependant encore un peu jeunes pour participer aux règlements de comptes et autres fusillades, ils sont dans un premier temps formés par les membres plus âgés, jouant le rôle de grands frères. Ils se rendent utiles en faisant le guet ou servant de messagers ou de coursiers lors des diverses transactions du gang.

Au fil des ans, ils acquièrent l'expérience et la confiance des autres membres qui les emmènent participer à leurs cotés aux affrontements armés et aux guerres de territoire. Ces affrontements font de nombreuses victimes, beaucoup plus souvent de leur coté que chez leurs ennemis qui sont à la fois plus nombreux et mieux armés.
Ils démontrent alors tout leur courage et leur détermination lors de très rudes combats. Ce qui ne les empêche malheureusement pas de devoir trop souvent se replier et céder du terrain, à leur grand désespoir.

Le cyclone survenu dernièrement n'a pas arrangé les choses, et les rangs des CRIPS se sont dangereusement clairsemés.
Mais Dario et Tomy restent fidèles à leur famille d'adoption et sont bien décidés à se battre jusqu'au bout.

__________________________________



Darkstar

Messages : 654
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Darkstar le Mar 28 Juin - 11:54

GreenSquad-GHOST a écrit:je reposte la mon backround pour les centraliser tous.



EMILIO JUAREZ
25 ans


Emilio est né dans la ville de San Pedro Colombia
Il n’a jamais connu sa mère.

La vie était dure pour Emilio, son grand frère et son père qui travaillait jusqu’à épuisement dans les mines d’or du sud de Belize pour nourrir ses deux fils.

Un jour, son père ne rentra pas de la mine. Livrés à eux-mêmes, Emilio, alors âgé de 5 ans, et son frère commencèrent une nouvelle vie dans la rue.

Il vécut de petits délits dans la ville de San Pedro.
Il fut vite recueilli par des membres du cartel de Sinaloa et se mit à travailler pour eux.
Il fit ses classes. Travaillant comme simple guetteur puis grimpant les échelons, il devint dealer.
Après de longues années de travail avec « ses frères », il devint soldat, ayant pour tâche de défendre le cartel contre ses ennemis jurés le Cartel de Tijuana.
En 2008, après des années de loyaux services, de violents conflits internes au cartel et l’assassinat de ses deux leadeurs ont poussé Emilio et son frère à fuir l’organisation avec l’envie de se venger chevillée au corps....

Poussé par la haine et la misère, ils retournèrent à San Pedro où ils se rapprochèrent vite du gang local les "Crips" qui les mirent à l’épreuve.
Sans suivi plusieurs années de collaboration avec les Crips.
L’expérience des deux frères, acquise dans le cartel de Sinaloa, permit aux Crips d’améliorer certains points de sécurité et de recourir à des hommes d’action habitués au combat en toute zone.

Emilio et son frère sont de purs produits de la ville de San Pedro et du district de Toledo.
Ayant grandi dans la violence, Emilio n’a foi qu’aux hommes portant une arme.
Il ferait n’importe quoi pour son gang, pour protéger leurs intérêts et pour redorer leur blason.

Depuis la guerre avec les « Garifuras », Emilio a acquis pas mal d’expérience au combat avec les Crips. La mort de son frère lors d’une fusillade dans les favelas n’ira pas en la faveur des ennemis de son gang.

Il est devenu un homme froid et sans pitié envers les traitres et les indicateurs. La peur de se retrouver de nouveaux sans dirigeants le pousse à tout faire pour rendre le gang des Crips "intouchable" et laver de tout "parasites"......

__________________________________



Darkstar

Messages : 654
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Darkstar le Mar 28 Juin - 11:55

GreenSquad-uno a écrit:Né en 1966, Hector Valdez est issu d'une famille de paysan travaillant pour un petit gang local qui lui meme travaille pour un homme du nom de Joaquín Guzmán,dans la région de ZACATECAS. Parent pauvre et exploité, Hector ne tarda pas a lui aussi travailler pour ce gang, mais pas dans les champs de coca. Il voulait monter en grade et ne pas vivre dans la misère alors il décida de passer dans "l'import-export" de cocaïne. Hector monta rapidement les échelons jusqu'a travailler directement pour l'oncle de Joaquín Guzmán, dit El Chapo, qui prit la tête du Cartel de Sinaloa après l'arrestation de son neveu. Ce n'est que quelques années plus tard que la police décida de faire un gros coup de filet, ce qui obliga Hector a fuir. Il retrouva un gang dans le sud du Belize, bien connu sous le nom de Crips, avec qui il avait deja traité plusieurs affaires bien juteuses.

__________________________________



Darkstar

Messages : 654
Date d'inscription : 24/02/2011
Localisation : Val de Marne (94)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les historiques des Crips enfin dévoilés !

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum